ÉPISODE 14 – Cross Over avec 24fps // Adaptable ou Grand ratage ?

bandeau-crossoverSuperHeros

ÉPISODE 14 – Cross Over Broclash/24fps
Les Comics au cinéma :
Adaptable ou Grand rattage ?

Pour cet épisode le Broclash décide de s’attaquer aux adaptations de BDs et comics au cinéma. Mais vu l’ampleur du sujet nous avons invités Julien (@rhaitz) et Jérome (@dravenardrok) du podcast 24fps pour discuter et clasher avec nous.

L’enjeu du Clash est donc les différentes adaptations au cinéma des comics comme Avengers, Spiderman ou bien les Watchmen et même 30 jours de nuit, par exemple.

Les Coups de Coeur

Avec un podcast avec 4 animateurs, vous avez droit à 4 coups de coeurs.

Arno :
Aujourd’hui je fais une sorte de Coup de Coeur rétroactif. il y’a quelques temps, je vous avait parlé de l’exposition des 25 de Pixar que l’on pouvait visité en Allemagne. À l’époque, il n’était pas prévu qu’elle vienne en France. Heureusement, l’Art ludique-Le Musée – 34, quai d’Austerlitz, Paris – accueille cette exposition du 16 novembre 2013 au 2 mars 2014. Et c’est trop cool ! Vous pouvez même réservez vos places sur leur site.

Laurent :

Mon coup de coeur est un coup de coeur de sériephile. La rentrée a vu un grand nombre de nouvelles séries arrivées. Parmi elles il y a Master of Sex. William Masters est un médecin qui se lance dans une étude sur la sexualité. Problèmes nous sommes dans les années 60 et la société n’est pas encore prête. Brillante série qui pose des questions sur l’homme, la femme et la sexualité. Questions toujours d’actualité…

Julien :
Pour mon coup de coeur je vous emmène dans la campagne. La vraie, celle où les familles peuvent monter un business d’appeaux pour la chasse aux canards et en vivre ! C’est donc une TV-realité américaine : Duck Dynasty. On suit la vie d’une famille de braves campagnards de Louisiane, les Robertson. C’est juste… Regardez et faites vous une opinion.

Jérome :
Mon coup de coeur est pour un album du groupe Ghost : Infestissumam. Dont voici un extrait. Ce groupe se caractérise par un style très mélodique et très inspiré des thématiques religieuses voir sataniques. Allez bougez vos têtes !!

Le Clash

L’enjeu de ce clash est donc peut-on adapter les BDs et comics au cinéma ? Attention ça va clasher !

Attention !!! Nous allons tous parler sans contrôle et donc les risques de spoilers seront très (trop) nombreux pour ceux qui n’auraient pas lu les BDs et comics ou vu les films.

Téléchargez et écoutez cet épisode, puis décidez si les arguments de Laurent & Julien
ou d’Arno & Jérome vous ont convaincu et VOTEZ. Votre vote est primordial car il détermine qui soumettra
le prochain objet culturel au BroClash.

Bonne écoute, n’oubliez pas de voter et cultivez vous bien !


Les adaptations sont elles des réussites ou des trahisons des univers des Bds ou Comics ?

  • Je vote pour Laurent & Julien (70%, 14 Votes)
  • Je vote pour Arno & Jérome (30%, 6 Votes)

Loading ... Loading ...

8 responses to “ÉPISODE 14 – Cross Over avec 24fps // Adaptable ou Grand ratage ?

  1. Merci à tous les 4 pour cet excellent épisode. Je suis assez d’accord avec Arno quand il dit qu’il aime les films même si ce ne sont pas de super adaptations. J’ai beaucoup apprécié vos reflexions sur les adaptations: pourquoi adapter? comment adapter? quel intérêt de coller trop à l’oeuvre? Je ne suis pas pour une adaptation littérale en générale, ça me permet de prendre autant de plaisir sur les différents supports. C’est hors-sujet mais l’adaptation de Fight Club était de ce point de vue excellente car le film proposait une lecture différente. D’un autre côté le film Le seigneur des anneaux est très proche du roman et pourtant cela ne m’ennuie pas parce que cela se passe dans un univers complètement imaginaire et quelque part on a envie de voir avec nos eux un tel monde.
    Un grand merci encore pour cet épisode!

  2. Je voulais revenir sur quelques propos tenu par Draven, il n’a pas l’air d’apprécier le nouveau Spider-Man, mais celui-ci est tirer de la version Ultimate (que ce ‘est pas un « nerd »…tout ça quoi), tout comme 80% des adaptations Marvel des années 2010. donc comment cela se fait-il qu’il aime Iron Man et ses coéquipiers) et le Mandarin n’est pas dans la version Ultimate, donc l’interprétation peut être nouvelle. voila c’est tout

    • ArnoDoucet

      @Sebastien : Je suis très content que cet épisode à 4 voix te plaise, ont tous essayé de faire avancer nos ressentis vis à vis de ces films et de ces BDs. Mais contrairement à toi, je trouve que l’adaptation de Fght-Club est très bancale. Autant le film comme le livre joue parfaitement la carte du [spoiler] personnage à double personnalité [fin du spoiler], autant le traitement de la fin change complètement le propos. On était plus dans l’adaptation mais vraiment dans la ré-interprétation.
      Pour le cas du SDA, je suis ce gamin de 12-14 ans qui lit ces livres sans pouvoir s’arrêter et qui adore les films simplement parce que je voyais ce monde presque de la même manière. 😉

      @MonsieurHobby : On est bien d’accord sur l’utilisation des Ultimates comme référence, mais franchement ce dernier Spidey, même par rapport à l’Ultimate, il n’est pas très fidèle et très très orienté marketing, avec beaucoup moins de fun que Avengers. Pour Iron Man, c’est plus emberlificoté entre vieux et Ultimate.
      malgré cela je n’aime pas le traitement du Mandarin, son passif et sa création originale auraient tellement collés dans l’univers marvel Ciné+Télé qui en cours de développement.

      • Haha, je me doutais bien que j’allais me faire reprendre par Monsieur Hobby sur un point ou l’autre ! 😉

        Pour compléter ce que dit très justement Arno, la grosse différence entre Iron Man et Spider-Man, c’est que pour ce dernier on avait déjà une référence cinématographique sous la forme d’une trilogie que j’avais adoré (bon, sauf le troisième qui a tout de même de gros défauts). J’avais lu les premiers volumes de Ultimate Spider-Man et je n’avais pas trop accroché, et j’ai retrouvé les mêmes défauts dans The Amazing Spider-Man qui souffrait en plus de la comparaison avec des films précédents auxquels je voue un culte. Ça faisait beaucoup d’un coup et j’ai donc logiquement détesté cette soi-disant nouvelle approche cinématographique qui, en plus, raconte plus ou moins la même histoire que le premier film de Sam Raimi, mais de façon beaucoup plus maladroite. Si au moins ils avaient eu le courage d’aller dans une direction totalement différente, je serais certainement beaucoup moins virulent envers cette bouse…

        Sinon je n’avais croisé Iron Man que dans les Ultimates que j’avais beaucoup aimés (même si je n’ai lu que les deux premiers gros volumes) car là le coup de jeune était bienvenu et surtout abordait des persos que je connaissais parfois assez mal (car je suis loin de connaitre l’univers Marvel aussi bien que celui de DC). Et mes critiques envers Iron Man 3 sont loin de se limiter au seul Mandarin…

      • Merci de ta réponse Arno. En repensant à cet épisode et à tout ce qui a été dit sur les adaptations, je me demande si la façon d’adapter une oeuvre ne doit prêter plus d’attention au format de l’oeuvre originale. Dans le cas des comics on part d’un univers visuel (les comics) pour aller vers un autre format visuel (le film), pour le SDA on part d’un livre (même s,il y a une forte inspiration des illustrations aussi). Je me demande si pour qu’une adaptation de BD soit vraiment intéressante, il ne faut pas se poser davantage la question de pourquoi on veut en faire un film et de ce que ce film peut apporter à l’oeuvre. Pour le SDA, on est content de s’en prendre plein les yeux parce que cela «  » » » »manquait » » » » » au livre alors qu’avec des comics, on s’en ai déjà pris plein les yeux. Une adaptation de comics, pour satisfaire les fans ne peut pas se contenter d’apporter du mouvement, ils veulent voir une nouvelle dimension ou quelque chose en plus. A mon avis tout est dans ce « quelque chose en plus ». Je pense qu’avec Batman et son reboot c’était bien vu par exemple.
        Pour Fight Club, j’ai bien aimé les 2 fins (livre et film) mais j’avoue que je ne sais pas si !SPOILER! faire sauter les serveurs des cartes de crédit est crédible ou pas…

  3. aude

    j’ai beaucoup aimé l’épisode , vos réflexions
    je ne suis pas une méga fan et je ne lis pas les comics … mais je comprends les points de vue d’Arno et Jérome
    (et je comprends aussi les points de vue de Laurent et Julien !!!!)
    c’est vrai que s’il y a un livre qui est adapté au cinéma généralement je ne vais pas le voir SAUF si c’est un réalisateur que je kiff (mais il fat que les acteurs me plaisent aussi … dc pas facile !!!)
    le seul jusqu’à présent que j’ai aimé comme adaptation (dont j’avais lu le bouquin) c’est Charlie et la chocolaterie …
    je trouve que l’adaptation des livres au ciné est plus dur que celui des manga (quoique c’est à voir) car il y a une représentation des personnages et du monde propre à chaque lecteur … alors quand on s’est fait tout un univers dans sa tête de e voir à l’écran différemment … moi je n’apprécie alors pas le film qui peut être très bon
    bon je m’éloigne du sujet ….

    bon prochain clash
    comme toujours dans la joie et la bonne humeur
    biz
    O2

    • Aude, est-ce qu’il y a des livres que tu as lus après avoir vu un film? Je me faisais justement la réflexion qu’après la sortie d’une adaptation, on ressortait les oeuvres originales (parfois modifiées comme pour Blade Runner). Perso quand j’ai aimé un film, lire le livre après ne m’a jamais déçu. En revanche dès qu’un film est adapté en livre c’est souvent plus décevant…

      • Laurent

        Merci de vos commentaires ! Le plus compliqué est comme vous l’avez évoqué le changement de média. Passer 30 pages dans la tête d’un personnage est presque banal en littérature. Le cinéma est un art du mouvement. Il est donc logique de ne pas du tout trouver la même chose. La question à se poser quand on passe d’un livre à un film est : « Est ce que ce qu’à fait le réalisateur se rapproche de la façon que j’ai eu de comprendre l’oeuvre ? »
        Parfois c’est oui, parfois c’est non. Parfois on est agréablement surpris, parfois moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *